Les normes et la qualité des soins en MRS présentation Webinaire

Les normes et la qualité des soins en MRS : propositions d’indicateurs de suivi et recommandations.

Cette recherche vise à établir les indicateurs de qualité utiles dans la pratique infirmière en maison de repos et de soins, relativement faciles à enregistrer, et qui ne stigmatisent pas certaines institutions en fonction de la population accueillie.

Les résultats de cette étude ont été présentés lors du webinaire organisé par l’UGIB le 7 juin 2021.

Vous trouverez ci-dessous les liens vers les documents et vidéo en lien avec cette étude.

Résumé de l’étude

Les institutions résidentielles pour personnes âgées font face à une évolution considérable ces dernières années. En effet, leur fonction ne se limite pas à un hébergement, mais concerne de plus en plus la prise en soins de personnes présentant des conditions médicales complexes et nécessitant des soins infirmiers ainsi qu’une assistance logistique.

Les professionnels de la santé ont la volonté de fournir des soins de qualité, de contribuer à la bonne santé des résidents et aussi de les satisfaire au quotidien. La crise sanitaire actuelle a mis en évidence l’importance du travail effectué dans les institutions, et la nécessité de donner des moyens pour garantir des soins de qualité.

La notion de qualité est très souvent liée à des valeurs subjectives et il est difficile de juger la qualité d’une institution ou la qualité des soins qui y sont dispensés. L’utilisation systématique d’indicateurs est une pratique de plus en plus courante dans de nombreux pays et permet de suivre l’évolution de la qualité et l’investissement nécessaire sur chaque aspect des soins.

Cette recherche vise à établir les indicateurs de qualité utiles dans la pratique infirmière en maison de repos et de soins.

Pour ce faire, nous avons recherché dans la littérature scientifique, les recommandations en termes de suivi d’indicateurs de qualité, d’encadrement en personnel, et de gouvernance des institutions résidentielles pour personnes âgées. Les résultats de la recherche ont été proposés à un focus group constitué de professionnels se prévalant d’une expertise en MRS afin de s’adapter au mieux au contexte belge, à la pratique clinique en maison de repos et aux besoins des professionnels de la santé.

En conclusion, nous recommandons de recourir à des indicateurs pour assurer le suivi tant de la qualité que de l’encadrement en personnel dans un établissement. D’autres éléments importants à retenir également concernent le leadership clinique et hiérarchique de la profession infirmière, ainsi que la formation continue et la présence d’un panel de professions complémentaires au sein des institutions.

Le PPT de présenté lors du webinaire: 2021 06 07 PPT Webinaire LES NORMES ET LA QUALITÉ DES SOINS EN MRS

 

Synthèse de l’étude (24 p.) : Les normes et la qualité des soins en MRS : propositions d’indicateurs de suivi et recommandations

 

Etude complète (119 p): Les normes et la qualité des soins en MRS : propositions d’indicateurs de suivi et recommandations (2021)

 

Greifen Sie auf die Zusammenfassung der Studie zu (24 S.):  NORMEN UND QUALITÄT DER PFLEGE IN ALTEN- UND PFLEGEHEIMEN: VORSCHLÄGE VON INDIKATOREN FÜR DAS MONITORING UND EMPFEHLUNGEN

Komplette Studie(136 S) : Normen und Qualität der Pflege in Alten- und Pflegeheimen (2021)


POWER TO CARE (mars 2021)

La pression sur les soignants, les travailleurs sociaux et les aidants prochesest déjà élevée et augmentera encore plus pendant la crise du COVID-19. Il est nécessaire de mesurer leur bien-être afin d’assurer un suivi adéquat de tout signal d’alarme.

L’enquête POWER TO CARE est le successeur national du baromètre ZorgSamen, réalisé par la KULeuven, dont quatre éditions ont eu lieu en Flandre entre avril et octobre 2020. La première enquête nationale POWER TO CARE s’est déroulée du 8 au 15 décembre 2020. La deuxième enquête nationale s’est déroulée du mardi 16 mars 2021 au vendredi 26 mars 2021.

Lire plus:

POWER TO CARE. L’enquête sur le bien-être des personnes et professionnels d’aide et de soin. Principaux résultats de la deuxième enquête nationale, mars 2021.


Podcast : L’hôpital qui chavire

“L’hôpital qui chavire, un reportage sonore réalisé dans les hôpitaux publics, semi publics et universitaires, consacré au mal être du personnel hospitalier. En cherchant à répondre à la question de savoir ce qui rend le personnel hospitalier malade, le micro de Catherine Joie met en évidence le dangereux basculement du monde du soin vers celui de l’entreprise via l’encodage des données.

De quoi souffre-t-on lorsqu’on travaille à l’hôpital ? Après six mois d’enquête Santé, voici “L’hôpital qui chavire”, un documentaire sonore (34 min) sur les causes profondes de la souffrance à l’hôpital. La perte de sens est telle, chez les soignant·es, que certain·es quittent le navire. La survie du système hospitalier est en jeu.

Le “burnout” du personnel soignant n’est plus un secret. Le mal-être fait désormais partie du quotidien quand on travaille à l’hôpital. En décembre 2020, 56 % du personnel soignant (hôpitaux et maisons de repos) se disait fatigué et 51 % mis sous pression, contre 38 % et 34 % avant la crise sanitaire.

Cependant, le problème est bien plus vaste qu’une série d’épuisements professionnels et de fatigues chroniques.

“L’hôpital qui chavire” est une enquête sonore qui analyse, en trois chapitres, les véritables causes du mal-être à l’hôpital : la cadence quotidienne, la déshumanisation du personnel de soin et l’omniprésence de l’ordinateur.“*

*par Medor

Lire plus :  Podcast : L’hôpital qui chavire – Médor (medor.coop)

Podcast également accessible via rtbf auvio : Transversales : L’hôpital qui chavire sur Auvio (rtbf.be)


Statistiques annuelles des professionnels des soins de santé en Belgique 2020

Le SPF Santé publique, sécurité de la chaîne alimentaire et environnement a publié le rapport “Statistiques annuelles des professionnels des soins de santé 2020” accessible sur leur site ici.

“Statistiques annuelles des professionnels des soins de santé en Belgique : nombre de professionnels au 31/12/2020 et influx 2020.
Pour chaque titre professionnel existant dans les soins de santé, des statistiques sont ventilées selon les régions et provinces de domicile, par tranche d’âge et selon le sexe des personnes enregistrées au 31/12/2020 dans la banque de données fédérale des professionnels des soins de santé. Les données reprennent le « stock » de professionnels en droit d’exercer, ainsi que les nouveaux entrants pour l’année écoulée.”

HWF STATAN 2020


Communiqué de presse - 8 infirmiers sur 10 sont favorables à la vaccination contre la Covid-19

Selon une enquête réalisée par l’Union Générale des infirmiers de Belgique (UGIB) auprès de 2370 infirmiers, 80% de l’échantillon est favorable à la vaccination, 10% hésitent encore et enfin 10% refusent la vaccination (marge d’erreur : 2,1%).

Selon les résultats, 32% des personnes sondées ont déjà été vaccinées dont 30% dans les hôpitaux et 72% dans les maisons de repos. 7 infirmiers sur 10 conseilleraient la vaccination à leurs patients et leurs proches.

D’après les analyses statistiques, les infirmiers néerlandophones, les infirmiers plus âgés et ceux qui ont des facteurs de risque pour développer une forme sévère de la Covid-19 sont plus favorables à la vaccination.

La raison principale pour se faire vacciner est de se protéger ainsi que ses proches pour 82% de l’échantillon. A l’inverse, les infirmiers qui hésitent ou qui refusent le vaccin ont peur des effets secondaires pour 70%.

80% des infirmiers sont opposés au nouvel arrêté royal sur la délégation de la préparation et l’administration d’un vaccin a une personne non qualifiée.

Les enquêteurs ont également demandé de coter de 0 à 100 sur la gestion de la crise par le nouveau gouvernement fédéral et celui-ci a obtenu seulement 47% en moyenne. Concernant la gestion de la vaccination par les autorités politiques, les infirmiers ont donné une cote de 50%.

L’enquête a été réalisée entre le 21 janvier et le 05 février 2021. On constate une augmentation de l’adhésion à la vaccination par rapport à une étude réalisée en Belgique, en France et au Québec en novembre 2020[1] (49% adhérence forte, 23% adhérence modérée et 28% d’indécis) chez des médecins et des infirmiers. C’est le même constat par rapport à une étude réalisée par Sciensano en décembre 2020 dans la population générale[2] (60%). Enfin, si on se compare à une étude réalisée en 2018 chez les professionnelles de la santé sur vaccination contre la grippe saisonnière (40% dans les hôpitaux et 45% dans les maisons de repos, l’adhésion est beaucoup plus élevée pour le vaccin contre la COVID-19 [3] .

L’Union Générale des infirmiers de Belgique va continuer à informer sur le sujet mais elle insiste sur le fait :

  • de garantir une information de qualité et validée scientifiquement afin que chaque professionnel puisse prendre une décision la plus éclairée possible et ce en regard de sa responsabilité individuelle.
  • que l’acte de vaccination ne peut être délégué à un tiers non légalement qualifié, et ce, en conformité avec les règles de bonnes pratiques et les avis émis par le Conseil Fédéral de l’Art Infirmier (CFAI) et la Commission Technique de l’Art Infirmier (CTAI)

L’UGIB rappelle également son deuxième webinaire qui aura lieu ce lundi 08/02/2021 à 18h30. Tous les détails se trouvent sur le site web.

 

Analyse des résultats:   Arnaud Bruyneel – Nurse – PhDc in Public Health ULB

Plus d’info:        AUVB-UGIB-AKVB –info@ugib.behttps://auvb-ugib-akvb.be

 

[1] Verger Pierre, Scronias Dimitri, Dauby Nicolas, Adedzi Kodzo Awoenam, Gobert Cathy, Bergeat Maxime, Gagneur Arnaud, Dubé Eve. Attitudes of healthcare workers towards COVID-19 vaccination : a survey in France and French-speaking parts of Belgium and Canada, 2020. Euro Surveill. 2021 ;26(3). https://doi.org/10.2807/1560-7917.ES.2021.26.3.2002047

[2] Cinquième enquête de santé COVID-19. Bruxelles, Belgique ; Numéro de dépôt : D/2020/14.440/96

Disponible en ligne : https://doi.org/10.25608/jmgf-2028.

[3] Boey L, Bral C, Roelants M, De Schryver A, Godderis L, Hoppenbrouwers K, Vandermeulen C. Attitudes, believes, determinants and organisational barriers behind the low seasonal influenza vaccination uptake in healthcare workers – A cross-sectional survey. Vaccine. 2018 May 31 ;36(23):3351-3358. Epub 2018 Apr 30. doi: 10.1016/j.vaccine.2018.04.044.


COVID nursing team readiness study Juin 2020

COVID nursing team readiness study Juin 2020

Près d’un quart des prestataires de soins utilisent trop peu de matériel de protection

Selon une étude menée par l’Université d’Anvers à la demande de l’Union Générale des Infirmiers de Belgique, la majorité des prestataires de soins disposent d’équipements de protection individuelle en suffisance. Cependant, le matériel n’est pas toujours utilisé conformément aux directives de Sciensano.

Communiqué de presse:  Lire la suite…

Infographic COVID nursing team readiness study (juin 2020) 

Malgré une meilleure disponibilité du matériel la bonne utilisation reste aléatoire. L’Union Générale des Infirmier de Belgique demande une ligne de conduite claire, identique pour tous et scientifiquement validé.


Sept infirmiers sur dix en risque de burnout

Mai 2020

Le 21 avril 2020, la SIZ nursing (société des infirmiers(e) de soins intensifs de Belgique) lançait une étude sur l’impact de l’épidémie de covid-19 sur la vie privée et professionnelle de l’ensemble des infirmières et infirmiers en Belgique francophone.

Le risque de burnout a été mesuré en prenant en considération les trois dimensions qui sont l’épuisement émotionnel, la déshumanisation et la perte d’accomplissement personnel. Un score élevé dans une des trois dimensions étant considéré comme suffisant pour parler de risque de burnout.

Parmi les répondants de l’étude, 45% ont un score élevé de perte d’accomplissement personnel, 46% ont un score
élevé de déshumanisation et 57% ont un score élevé d’épuisement professionnel (voir graphique).

En tenant compte des trois dimensions, 71% des infirmiers(e) qui ont répondu à l’enquête peuvent être
considérés à risque de burnout.

Lire plus: Communiqué de presse

Résultats SIZ-nursing & UGIB

Paru le 12 mai 2020 dans Moustique : Sept infirmiers sur dix en risque de burnout: «maintenant, la colère explose»