“L’hôpital qui chavire, un reportage sonore réalisé dans les hôpitaux publics, semi publics et universitaires, consacré au mal être du personnel hospitalier. En cherchant à répondre à la question de savoir ce qui rend le personnel hospitalier malade, le micro de Catherine Joie met en évidence le dangereux basculement du monde du soin vers celui de l’entreprise via l’encodage des données.

De quoi souffre-t-on lorsqu’on travaille à l’hôpital ? Après six mois d’enquête Santé, voici “L’hôpital qui chavire”, un documentaire sonore (34 min) sur les causes profondes de la souffrance à l’hôpital. La perte de sens est telle, chez les soignant·es, que certain·es quittent le navire. La survie du système hospitalier est en jeu.

Le “burnout” du personnel soignant n’est plus un secret. Le mal-être fait désormais partie du quotidien quand on travaille à l’hôpital. En décembre 2020, 56 % du personnel soignant (hôpitaux et maisons de repos) se disait fatigué et 51 % mis sous pression, contre 38 % et 34 % avant la crise sanitaire.

Cependant, le problème est bien plus vaste qu’une série d’épuisements professionnels et de fatigues chroniques.

“L’hôpital qui chavire” est une enquête sonore qui analyse, en trois chapitres, les véritables causes du mal-être à l’hôpital : la cadence quotidienne, la déshumanisation du personnel de soin et l’omniprésence de l’ordinateur.“*

*par Medor

Lire plus :  Podcast : L’hôpital qui chavire – Médor (medor.coop)

Podcast également accessible via rtbf auvio : Transversales : L’hôpital qui chavire sur Auvio (rtbf.be)